Arrêter de fumer : la méthode de l'hypnose

07 - Janvier - 2016

La technique de l'hypnose peut être utilisée pour aider un fumeur invétéré. Il parviendra à modifier sa manière de considérer la cigarette ; il prêtera plus attention aux effets délétères du tabagisme. Toutefois, le recours à l'hypnose révélera son efficacité seulement si le patient est motivé.

L'hypnose pour traiter une dépendance à la cigarette

L'hypnotiseur s'appuie sur deux éléments pour traiter les cas de dépendance au tabac : la suggestion et l'empreinte. Même s'il est un fumeur invétéré, un patient cultive le désir de rompre avec cette habitude malsaine. L'action de l'hypnotiseur consistera à donner assez de puissance à cette volonté pour qu'elle se traduise en actes.

Au cours de la séance d'hypnose, le thérapeute délivre un message qui aide le patient à renforcer sa détermination. Par exemple, l'acte de fumer est associé à des effets pervers : nausées, inconfort, etc, tandis qu'un corps sain est perçu comme synonyme de liberté.

Les relations entre l'hypnotiseur et son patient demeurent harmonieuses car elles reposent sur la confiance. Cela facilite la communication entre les deux. L'hypnotiseur cerne mieux les appréhensions et les angoisses de son patient.

Le recours à l'hypnose pour vaincre la cigarette se révèle efficace pour tout fumeur. Cette technique aide à faire face aux troubles dûs au sevrage de nicotine. Ces troubles peuvent constituer un calvaire pour le patient mais l'hypnose limitera leur effet.

 

Cinq méthodes utilisées pour le rejet de la cigarette :

Indiquer au patient qu'un changement n'est pas du domaine de l'impossible : l'espoir renaît alors chez ce dernier.

Changer sa manière de considérer son état de dépendance.

L'aider au moyen de l'hypnose à contempler un monde où il n'est plus dépendant d'une substance toxique.

Faire ressortir les aspects négatifs de la cigarette (technique aversive)

Amener le patient sous hypnose à apprendre à cultiver la maîtrise de soi, à se rendre maître de ses décisions.

Après la première séance, des patients parviennent à mieux contrôler leur addiction puis finissent par s'en défaire totalement. Toutefois, un patient peut avoir besoin de plus d'une séance d'hypnose. Ces séances ne doivent pas être trop rapprochées.

Un sevrage brutal est souvent la meilleure solution à une addiction au tabac. 

 

Fabienne Rozenberg

Autres actualités

Nous contacter

Pour toutes informations complémentaires,

02 52 36 02 77

( 24h/24 & 7j/7)